Le changement de syndic doit-il être voté en assemblée générale ?

Les services du syndic de copropriété ne vous satisfait plus ? Changer de syndic de copropriété reste possible selon certaines conditions. Le syndic a pour rôle de gérer une copropriété. Le plus souvent, les copropriétaires font appel à un syndic professionnel. Chargé d’administrer, conserver et faire respecter le règlement au sein de la copropriété, le syndic de copropriété est le mandataire au sein du syndicat des copropriétaires. Il exécute les décisions de l’assemblée générale et représente le syndicat. Le changement de syndic doit être voté en assemblée générale selon la loi. Comment changer alors de syndic de copropriété ?

Préparer la séparation avec le syndic de copropriété

Si vous projetez de changer de syndic de copropriété, il faudra contacter plusieurs entreprises. Lors de l’assemblée générale qui sera chargée de réélire ou d’élire un nouveau syndic, il faudra alors mettre en concurrence plusieurs syndics. L’assemblée générale peut cependant dispenser le conseil syndical de la mise en concurrence à l’aide d’un vote à la majorité lors d’une précédente assemblée. Avant de voir ce lien pour changer un syndic professionnel, certains critères devront être considérés : le sérieux, les prestations et les honoraires. Deux solutions s’offrent à vous pour changer de syndic de copropriété : attendre l’expiration du mandat et voter contre le renouvellement ou décider de révoquer le syndic sur le champ.

La gestion de la passation de pouvoir

En général, le syndic prévoit son renouvellement mais s’il n’est pas réélu, aucune élection d’un nouveau syndic ne sera prévue, ce qui est compréhensible. Vous aurez alors besoin d’inscrire à l’ordre du jour la désignation du syndic si vous projetez de changer de syndic de copropriété. Avant la convocation, il serait alors plus judicieux de demander au syndic et d’anticiper suffisamment tôt. Lors de la désignation d’un nouveau syndic, le syndic actuel est automatiquement révoqué une fois le nouveau syndic en place.

La révocation du syndic

La révocation du syndic de copropriété ne peut être réalisée qu’au cours de l’assemblée générale. Les copropriétaires peuvent choisir d’attendre l’assemblée annuelle ou demander une assemblée spéciale pour une révocation immédiate. Pour cela, il faudra avoir des motifs légitimes de révocation. Parmi ces motifs de révocation d’un syndic de copropriété se trouve le fait de non-exécution des décisions qui ont été prises en assemblée générale par exemple. La révocation du syndic peut aussi être possible en cas de fautes de gestion.

Faut-il un syndic particulier pour une grande copropriété ?
Quel est le rôle de l’assemblée générale dans une copropriété ?